Archives mensuelles : février 2008

USE OR LOSE

fotolia_1777525.jpg

Dernièrement dans  » l’’Equipe « , je parle du quotidien, un entre-filet a attiré mon attention, sous l’’intitulé « l’’immense majorité des athlètes se dopera à Pékin »
Victor Comte, vous savez le fameux Victor, ex-dirigeant du laboratoire Balco, par qui le scandale est arrivé aux States en 2004, labo qui fournissait en THG (stéroïde anabolisant) de grands noms du sport : Dwain Chambers, Alvin Harrison, Kelli White et éclaboussait Tim Montgomery, Marion Jones et j’’en passe……
Que nous dit Victor ? « l’’immense majorité des athlètes présents à pékin va utiliser des substances dopantes, ils utiliseront des substances indétectables et ne seront pas assez contrôlés »
Ok Victor, nous, nous voulons bien te croire, mais avoue que c’’est un peu court, tu en connais sûrement un rayon question produits. Soit plus précis, ou tu sais de quoi il s’’agit, ou tu l’’imagines.
Le fantasme du produit indétectable, on nous le vend depuis 1998 et les chevauchées victorieuses d’’Armstrong sur le Tour.
Cessons d’’alimenter la chronique sportive avec des rumeurs.… Des faits ou rien !

IL N’Y A PAS QUE LE FOOT

Championnat, Coupe de France, Coupe de la ligue, Coupe d’’Europe, match de qualif, rencontre de préparation, Mercato d’’été, Mercato d’’hiver, droits télé, états d’’âme des uns, blessures des autres, changement d’entraîneur……

Du foot, du foot et encore du foot, je n’’ai rien contre, mais faudrait voir à laisser une place aux autres, non ?
Mis à part quelques sports fortement rémunérateur : F1, Cyclisme, Rugby, Tennis…
Tous medias confondus, peu d’’espace est donné aux autres disciplines.

Alors prenons l’’air ou plutôt l’’eau.
Connaissez-vous la natation en eau libre ? En voilà un, sport sympa, pas télévisuel je vous l’’accorde, mais sérieusement furieux.
Imaginez des athlètes qui se jettent à l’’eau, non pas dans le bassin du coin mais en pleine mer, fleuve, rivière, pour des distances pouvant aller jusqu’à 57 Km. (Voir le film « Agua » qui relate l’’épreuve  de Santa Fe Coronda en Argentine dans des eaux boueuses au courant violent. 8h20 pour effectuer cette distance ! Hallucinant, non ? Imaginez vous, nager le dimanche matin dans un bassin de 50 M, effectuer 1 140 longueurs ? Cela laisse sans voix.
Dans l’’excellent blog de Jacques Tuset : waterplouf.midiblogs.com j’’ai découvert que le premier nageur en eau libre est un grognard qui, fait prisonnier durant la bataille de Waterloo s’’échappa en se jetant dans la manche pour rejoindre le continent. Belle symbolique : nager pour gagner sa liberté !
Pour la première fois aux jeux de Pékin la natation en eau libre sera au programme sur la distance de 10 Km. Pour de nombreux adeptes de cette discipline c’est un moyen de sortir de l’’anonymat, pour d’’autres, cette distance c’’est le début de la fin, formater leur discipline au standard télévisuel c’’est le dévoyer.
Qui vivra, verra !