Archives mensuelles : septembre 2008

MAUVAISE BLAGUE !!!

Donc c’’est confirmé, Lance Amstrong revient dans le peloton professionnel. Faut-il s’’en réjouir ou en pleurer ?
Les deux mon général !

Je m’’explique : du point vu sportif, peu de champions tous sports confondus ont marqué leur discipline à ce point.
Il faut reconnaître  que cet athlète n’’a pas fait dans la demi-mesure. Victorieux de 7 Tours de France, champion du monde à 21 ans, vainqueur de 2 Dauphiné libéré et, de 22 étapes sur le Tour……
Et de quelle manière ces victoires ont été acquises ! Toute adversité tuée dans l’œ’œuf dès la première étape de montagne.… Rappelez-vous ce rythme de pédalage infernal, ce regard bleu acier fixant les sommets.
Mais suffit-il d’aligner les performances pour être considéré comme un champion ?
L’’arrogance, le mépris de l’autre, souvenez-vous de l’épisode nauséabond sur les routes du Tour avec Philippo Simeoni, l’affairisme, la culture du secret, les liens d’’argent avec l’’UCI, la suspicion et les révélations du quotidien  » l’’équipe  » (trace d’’epo retrouvé dans ses urines post-Tour de France en 1998), sa relation avec le « doctor » Ferrari, etc
Du point de vue médiatique, son retour est une aubaine pour les médias, sa personnalité et le défi qu’’il ‘s’’est lancé devraient alimenter la chronique. Il y a fort à parier que les audiences de télé seront très élevées et le cyclisme mis en avant, mais avec quels bénéfices ?
Si l’’opération s’’avère intéressante pour les médias qu’’en sera-t-il pour le sport cycliste ?
Imaginons que sa domination soit aussi démesurée que durant ses années glorieuses, alors le cyclisme risque fort de perdre le peu de crédibilité qu’’il à réussi à regagner depuis trois ans.

CONTRE-CULTURE

Des 40 médailles françaises des JO de Pékin, cinq sont issues de disciplines qui, il y a peu de temps étaient pratiquées hors cadre institutionnel, VTT, BMX et Planche à voile.
Loin des JO, de leur logique de performance et d’’excellence nationale, ces « sports » répondaient à une toute autre attente (fun, opposition à un système dominant, valeurs éthiques, esprit communautaire)
Aujourd’hui le Kitesurf, le snowkite, le kitewing, le skwalball, le dry tooling sont les nouvelles formes de contre-culture sportives.
À chaque génération ses rêves et ses défis.
Certaines de ces disciplines disparaîtront d’’autres s’’embourgeoiseront et rejoindront la famille olympique.
Ces dernières se normaliseront et s’universaliseront.
Il y a fort à parier que dans une ou deux décennies des médailles seront attribuées à des athlètes pratiquant des disciplines qui, aujourd’’hui sont confidentielles.
Il en va dans le sport comme dans d’’autres secteurs : économiques ou culturels ; la résonance médiatique et financière inscrira ces disciplines dans un cadre compétitif éducatif ou commercial, les éloignant de leurs spécificités : anticonformiste et autogestion.
Le sport en sort gagnant loin de se fossiliser il s’’adapte à un contexte socioculturel et économique de plus en plus mouvant.
Soyez créatif, curieux, non-conformiste dans vos pratiques, le temps vous donnera raison.