Archives pour la catégorie Athlètes

LA TETE ET LES JAMBES

Sextuple champion du monde, triple champion d’’Europe, triple vainqueur de la coupe du monde, 18 médailles en Coupe du monde, quintuple champion du monde universitaire… N’’en jetez plus la cour et pleine.
Et pourtant qui connaît Thierry Gueorgiou ?

Thierry Gueorgiou est un athlète de haut niveau, sa discipline ? la course d’’orientation. J’’en vois déjà rire sous cape : c’’est quoi ça ?
La course d’’orientation se définit comme suit :
un sport qui se caractérise notamment par le fait que les performances des compétiteurs dépendent à la fois de leur habileté à s’orienter à l’aide d’une carte et de leurs capacités physiques. Elle se pratique sous forme d’une course contre la montre en terrain varié sur un circuit matérialisé par des postes de contrôle que le concurrent doit découvrir avec les cheminements de son choix, en se servant d’une carte et éventuellement d’une boussole.
Le parfait équilibre entre la tête et les jambes.
Officiellement, la première course d’orientation eut lieu le 13 mai 1897 près de Bergen en Norvège.
Sport extrêmement exigeant, Thierry Gueorgiou s’entraîne un minimum de 30 heures par semaine.
Alors pourquoi cet anonymat ?
Le sport étant devenu un spectacle, la recherche continue du sensationnel est l’’un des moteur mis en scène, relayé et amplifié par les médias.
La télévision faiseuse de « STAR » ?
Objectivement la réponse est oui. Le cas « Chabal » en est l’’exemple. Comment faire d’’un bon joueur, le sportif le plus aimé des français, une star couverte de contrats extra sportif ? Un bon agent certes, une gueule de l’’emploi, ok, mais en ce qui concerne le sport de haut niveau le premier critère ne devrait-il pas être le palmarès ? Et là, il n y a pas photo ! Thierry Gueorgiou possède un des plus beau palmarès du sport français.
Afin de rétablir un juste partage des dividendes de la célébrité je conseille à Thierry de changer d’’attitude : entretenir une relation fictive ou réelle avec un mannequin, soutenir une œœuvre caritative dont la présidente serait l’’épouse du chef de l’’état, se faire photographier le nez dans la poudre dans une célèbre boîte à Miami, défiler pour une marque tendance et enfin copiner avec quelques barons des nuits parisiennes.

Sinon il ne lui reste plus qu’’a travailler sa pilosité et à se mettre au rugby.

GAGNE À ÊTRE CONNU

543147-1.jpg

Étudiant brillant, diplômé de la prestigieuse université de Princeton, sportif talentueux, 3 fois médaillé aux jeux dont, un titre olympique en 2006, Joey Sheek spécialiste du 500, 1000, 1500 m de patinage de vitesse n’’est pourtant pas de ces athlètes qui font la une des quotidiens.
Imaginons un sportif français triple médaillé olympique, qui reverserait ses primes, l’’équivalent de 40000$, à une ONG, chargée de collecter des dons pour venir en aide à des enfants défavorisés.
Elu la même année « sportif de l’’année », co-fondateur de team Darfour regroupant 70 sportifs de toutes nationalités usant de leur statut pour sensibiliser l’’opinion publique sur la catastrophe humanitaire du Darfour, tel un Noah ou un Zidane il serait élu à coup sûr, sportif préféré des français, gendre idéal, courtisé par les politiques. Les annonceurs se l’’arracheraient pour essayer de nous faire passer des vessies pour des lanternes.

Et là rien, le vide sidéral, si le sportif est comme on nous le vend, un exemple à suivre pour la jeunesse, ceux qui font les rois et les reines serait bien inspiré de changer leurs modèles de réussite, plutôt que de nous « Chabaliser » les esprits.

SANS PAPIERS FAITES DU SPORT !

fotolia_1889849.jpg

Sharif Hassanzade champion de France de boxe française, d’’origine Afghane âgé de 17 ans, rentré illégalement sur le territoire français vient d’être régularisé après avoir remporté le titre national des super léger.
À la suite de cette victoire notre ministre de l’’immigration à sauté sur l’’occasion pour envoyer un message fort à tous les sans papiers :
Technicien de surface, employé du BTP, plongeur, bougez-vous.
Transformez vos foyers en camps d’’entrainements, travaillez le fractionné en vous rendant au boulot et votre technique de brasse dans les bains publiques.
Faites briller les couleurs nationales sur les stades, en retour, l’État saura faire preuve de réalisme, si ce n’’est d’’humanisme. Alors Hadiya, Malik, Oman soignez vos baskets, elles vous le rendront.