Archives pour la catégorie Dopage

COCHON QUI S’ EN DEDIT

cochon1.jpg

La charcuterie Ibérique serait-elle un stimulateur de la performance sportive ?

Le récent vainqueur du tour de France attrapé par la patrouille ! Comme tous ses camarades de jeu Alberto Contador nie avoir eu recours à quelques produits que ce soit afin d’améliorer ses performances. La quantité infime de Clenbutérol retrouvée dans ses urines serait le fruit d’une contamination alimentaire.
Effectivement le clenbutérol est utilisé par les vétérinaires pour le traitement des affections broncho-pulmonaires chez le cheval de course, mais a également pour effet chez l’’homme de développer la masse musculaire, de brûler les graisses et de stimuler la fonction pulmonaire.
Pour sa défense, le coureur espagnol assure que la présence de ce produit dans ses urines est consécutive à l’’absorption de charcuterie ibérique achetée la veille à Irun par un membre de l’’encadrement.
Peut-on en conclure qu’’en Espagne vaches, cochons et chevaux sont inaptes à la pratique du sport ?
Et que dire de ces éleveurs qui sans scrupules leur font absorber n’importe quel produit au détriment du code antidopage ?
Mais s’’il n’y avait que ça ! Des traces de résidus plastiques ont été retrouvées dans les échantillons prélevés sur Contador. Certains esprits chagrins pensent qu’il s’agit d’’une transfusion sanguine de son propre sang extraite avant le tour alors qu’’il prenait du Clanbutérol.
Les animaux d’’élevage, mangent-ils du plastique ?

LA FAMILLE ADDAMS

La fronde de certains sportifs professionnels contre le système ADAMS II, logiciel informatique fourni par l’’AMA  permettant leur localisation afin d’effectuer des contrôles inopinés est-elle justifiée ?
Le plus étonnant à mes yeux est le petit nombre de sportifs affichant ouvertement leurs désaccords.
Est-ce la crainte d’’être montré du doigt, d’’attirer la suspicion sur leurs performances ? Toujours est-il qu’’accepter d’’être fliqué  sept jours sur sept, c’’est sacrifier l’’essentiel (la protection de la vie privée) pour sauver l’’apparence.
Je m’’explique : sous prétexte d’’équité, de protection de la santé, de morale, on demande aux sportifs de donner chaque trimestre leur emploi du temps et leurs lieux de localisations.
Le sport semble une proie facile et paye un lourd tribut au climat actuel demandeur de plus d’’éthique et de transparence. (C’’est sûrement par « pudeur » que l’’AMA  n’’a pas osé mettre en place le bracelet électronique)

Les sportifs semblent être une cible bien plus docile et « fragile » que la plupart des acteurs de notre société : financiers véreux, politiques corrompus, ecclésiastiques révisionnistes, j’’en passe et des meilleurs.
Donnés en pâture  à l’’opinion publique ces athlètes font les frais d’’une politique populiste et démagogique, le haut niveau n’’étant que le miroir d’’une société bouffie par le syndrome de l’’argent facile et du  » winner  » triomphant.
Que les pouvoirs sportifs et politiques cessent de nous faire prendre des vessies pour des lanternes et se dotent de réels moyens pour lutter contre le dopage si cela est vraiment leur objectif sans renier aux droits fondamentaux des citoyens que sont les sportifs.

SEXE ET PERFORMANCE

fotolia_3791332.jpg

Si je vous parle d’’une petite pilule bleue sensée pallier les troubles de l’’érection et si j’’y associe le sujet de la performance sportive, vous êtes en droit de vous demander quel est le lien ?
Sexe et performance sont souvent associés, mais de là à considérer que faire l’’amour est une discipline sportive ! Ça manque de tendresse non ?
Je viens de lire un article consacré au viagra utilisé comme produit dopant dans le milieu sportif.
La dernière tendance en matière de performance assistée médicalement consiste à la prise de viagra. D’’après les études effectuées par l’’Université de Stanford (Californie) la prise de la pilule de « l’’amour » aurait un effet dopant en altitude (ne pas confondre avec l’’expression monter au plafond) Certains tests indiquent des performances phénoménales, plusieurs cyclistes se sont prêtés au jeu. Sur un « contre-la-montre » en altitude de 10 Km des temps ont été mesurés en progression de l’’ordre de 45%.
J’’ai du mal à croire que cela soit possible dans de telles proportions et pourtant John Fahey, le boss de l’’AMA, reconnaît que des études sont en cours et pourraient inscrire le viagra sur la liste des produits interdits pour les JO D’hiver 2010.
Amis sportifs, il va falloir choisir entre performances sexuelles ou sportives. Cruel dilemme ?

MAUVAISE BLAGUE !!!

Donc c’’est confirmé, Lance Amstrong revient dans le peloton professionnel. Faut-il s’’en réjouir ou en pleurer ?
Les deux mon général !

Je m’’explique : du point vu sportif, peu de champions tous sports confondus ont marqué leur discipline à ce point.
Il faut reconnaître  que cet athlète n’’a pas fait dans la demi-mesure. Victorieux de 7 Tours de France, champion du monde à 21 ans, vainqueur de 2 Dauphiné libéré et, de 22 étapes sur le Tour……
Et de quelle manière ces victoires ont été acquises ! Toute adversité tuée dans l’œ’œuf dès la première étape de montagne.… Rappelez-vous ce rythme de pédalage infernal, ce regard bleu acier fixant les sommets.
Mais suffit-il d’aligner les performances pour être considéré comme un champion ?
L’’arrogance, le mépris de l’autre, souvenez-vous de l’épisode nauséabond sur les routes du Tour avec Philippo Simeoni, l’affairisme, la culture du secret, les liens d’’argent avec l’’UCI, la suspicion et les révélations du quotidien  » l’’équipe  » (trace d’’epo retrouvé dans ses urines post-Tour de France en 1998), sa relation avec le « doctor » Ferrari, etc
Du point de vue médiatique, son retour est une aubaine pour les médias, sa personnalité et le défi qu’’il ‘s’’est lancé devraient alimenter la chronique. Il y a fort à parier que les audiences de télé seront très élevées et le cyclisme mis en avant, mais avec quels bénéfices ?
Si l’’opération s’’avère intéressante pour les médias qu’’en sera-t-il pour le sport cycliste ?
Imaginons que sa domination soit aussi démesurée que durant ses années glorieuses, alors le cyclisme risque fort de perdre le peu de crédibilité qu’’il à réussi à regagner depuis trois ans.

CROYANCES !

Présent, comme partenaire, afin de faire la promotion de la marque de sportswear AGATSU sur un 10 km (course à pied), j’’avais comme voisins sur le salon, des vendeurs d’herbes !
Pas de celle qui vous fige le sourire tel la Joconde et vous réduit votre champ de vision format panoramique, mais de celle qui d’’après ces dealers vous permet d’augmenter vos performances, votre masse musculaire, et de vous faire perdre votre surpoids réel ou supposé.
À mon grand étonnement, la file d’’attente devant ce stand ressemblait à celle que l’on peut trouver les veilles de noël dans les supermarchés. Les uns comme les autres croyants ou faisant semblant de croire au père noël, parce que c’’est bien de ça dont il s’’agit.
Est-ce de la candeur, de la désinformation, de la bêtise ou de la paresse intellectuelle ? Quand sur une compétition régionale, sans enjeu particulier, le quidam moyen est prêt à avaler n’’importe quelle pilule magique.
Quid de la physiologie, des cycles d’’entraînement et de récupération, d’’une alimentation variée et équilibrée, des cycles de sommeil ?
Sans pression extérieure, sans enjeu, l’’attirance pour la poudre de perlimpinpin pour ces coureurs du dimanche me fait penser que nous ne sommes pas prêts à sortir de l’’âge de la performance assistée !
Allez Tchao

USE OR LOSE

fotolia_1777525.jpg

Dernièrement dans  » l’’Equipe « , je parle du quotidien, un entre-filet a attiré mon attention, sous l’’intitulé « l’’immense majorité des athlètes se dopera à Pékin »
Victor Comte, vous savez le fameux Victor, ex-dirigeant du laboratoire Balco, par qui le scandale est arrivé aux States en 2004, labo qui fournissait en THG (stéroïde anabolisant) de grands noms du sport : Dwain Chambers, Alvin Harrison, Kelli White et éclaboussait Tim Montgomery, Marion Jones et j’’en passe……
Que nous dit Victor ? « l’’immense majorité des athlètes présents à pékin va utiliser des substances dopantes, ils utiliseront des substances indétectables et ne seront pas assez contrôlés »
Ok Victor, nous, nous voulons bien te croire, mais avoue que c’’est un peu court, tu en connais sûrement un rayon question produits. Soit plus précis, ou tu sais de quoi il s’’agit, ou tu l’’imagines.
Le fantasme du produit indétectable, on nous le vend depuis 1998 et les chevauchées victorieuses d’’Armstrong sur le Tour.
Cessons d’’alimenter la chronique sportive avec des rumeurs.… Des faits ou rien !