Archives du mot-clé cyclisme

SEXE ET PERFORMANCE

fotolia_3791332.jpg

Si je vous parle d’’une petite pilule bleue sensée pallier les troubles de l’’érection et si j’’y associe le sujet de la performance sportive, vous êtes en droit de vous demander quel est le lien ?
Sexe et performance sont souvent associés, mais de là à considérer que faire l’’amour est une discipline sportive ! Ça manque de tendresse non ?
Je viens de lire un article consacré au viagra utilisé comme produit dopant dans le milieu sportif.
La dernière tendance en matière de performance assistée médicalement consiste à la prise de viagra. D’’après les études effectuées par l’’Université de Stanford (Californie) la prise de la pilule de « l’’amour » aurait un effet dopant en altitude (ne pas confondre avec l’’expression monter au plafond) Certains tests indiquent des performances phénoménales, plusieurs cyclistes se sont prêtés au jeu. Sur un « contre-la-montre » en altitude de 10 Km des temps ont été mesurés en progression de l’’ordre de 45%.
J’’ai du mal à croire que cela soit possible dans de telles proportions et pourtant John Fahey, le boss de l’’AMA, reconnaît que des études sont en cours et pourraient inscrire le viagra sur la liste des produits interdits pour les JO D’hiver 2010.
Amis sportifs, il va falloir choisir entre performances sexuelles ou sportives. Cruel dilemme ?

MAUVAISE BLAGUE !!!

Donc c’’est confirmé, Lance Amstrong revient dans le peloton professionnel. Faut-il s’’en réjouir ou en pleurer ?
Les deux mon général !

Je m’’explique : du point vu sportif, peu de champions tous sports confondus ont marqué leur discipline à ce point.
Il faut reconnaître  que cet athlète n’’a pas fait dans la demi-mesure. Victorieux de 7 Tours de France, champion du monde à 21 ans, vainqueur de 2 Dauphiné libéré et, de 22 étapes sur le Tour……
Et de quelle manière ces victoires ont été acquises ! Toute adversité tuée dans l’œ’œuf dès la première étape de montagne.… Rappelez-vous ce rythme de pédalage infernal, ce regard bleu acier fixant les sommets.
Mais suffit-il d’aligner les performances pour être considéré comme un champion ?
L’’arrogance, le mépris de l’autre, souvenez-vous de l’épisode nauséabond sur les routes du Tour avec Philippo Simeoni, l’affairisme, la culture du secret, les liens d’’argent avec l’’UCI, la suspicion et les révélations du quotidien  » l’’équipe  » (trace d’’epo retrouvé dans ses urines post-Tour de France en 1998), sa relation avec le « doctor » Ferrari, etc
Du point de vue médiatique, son retour est une aubaine pour les médias, sa personnalité et le défi qu’’il ‘s’’est lancé devraient alimenter la chronique. Il y a fort à parier que les audiences de télé seront très élevées et le cyclisme mis en avant, mais avec quels bénéfices ?
Si l’’opération s’’avère intéressante pour les médias qu’’en sera-t-il pour le sport cycliste ?
Imaginons que sa domination soit aussi démesurée que durant ses années glorieuses, alors le cyclisme risque fort de perdre le peu de crédibilité qu’’il à réussi à regagner depuis trois ans.